Comment faire rimer la PLV avec l’écologie ?

127

Support de communication éphémère, la PLV génère en France près de 100 000 tonnes de déchets à en croire l’ADEME. Avec une durée de vie moyenne en magasin de 15 jours, ce mode de communication destiné à soutenir les opérations commerciales des marques a rarement vocation à être recyclé et finit presque invariablement dans un container d’ordures ménagères au terme de son utilisation. 

Afin de limiter l’empreinte écologique de cette forme de publicité, certains acteurs engagés proposent désormais des supports de PLV plus respectueuses de l’environnement sur l’ensemble de leur cycle de vie. 

A lire en complément : Gérer une crise dans l'entreprise : quelles solutions ?

Des supports éco-conçus

Le développement d’une PLV réellement éco-responsable ne se résume pas au simple usage de carton recyclé ou d’encres vertes. Elle nécessite une analyse du cycle de vie des produits afin de réduire à chaque étape de leur utilisation les ressources utilisées. 

Grâce à l’écoconception, les professionnels du Marketing Point de Vente éco-responsable sont en mesure d’engager une stratégie d’amélioration continue de l’ensemble des cycles de production, de transport et d’utilisation des produits.

A découvrir également : Comment garantir le bon choix de teintes à vos clients ?

En repensant les modes de fabrication et en adoptant les produits à leurs usages en magasin, ils sont en mesure de réduire de manière significative le poids des matériaux utilisés. Un projet mené conjointement par l’Oréal Luxe France et Séphora pour concevoir des extensions de tête de gondole a ainsi permis de réduire d’un tiers son poids. 

Une valorisation des matériaux recyclés et durables

La filière de la PLV écologique tend également naturellement à privilégier les matières recyclées et recyclables. Avec des techniques de dernière génération, il est possible de réaliser des prestations d’impression de qualité sur des supports durables comme le carton recyclé ou du bois. 

Cette valorisation des sous-produits du recyclage en supports de publicité sur le lieu de vente ne constitue pas la fin de l’intervention des professionnels les plus engagés. Certains poussent leur prestation jusqu’à collecter en magasin les PLV en fin en vie, afin de les recycler ou d’assurer leur valorisation future auprès d’entreprises spécialisées dans l’up-cycling. 

Cette implication totale contribue à ancrer la PLV durable dans le quotidien des industriels impliqués dans le développement durable.