Évitez les réclamations d’assurance habitation grâce à ces conseils de nettoyage printanier

1965

Par temps plus chaud, vous avez la possibilité de donner un coup de neuf à votre maison. L’entretien printanier de votre maison ne consiste pas seulement à en améliorer l’apparence ou à assainir la propriété. Une maison plus sécuritaire signifie qu’il est moins enclin à des réclamations d’assurance habitation. Dès lors, c’est plus qu’une raison suffisante pour commencer vos projets de nettoyage de printemps. Voici quelques conseils pour un nettoyage printanier productif.

1. Vérifiez le calfeutrage de la cuisine et de la salle de bains

Pour atténuer les dommages causés par l’eau, gardez un œil sur le calfeutrage autour de votre maison. Avec le temps, le calfeutrage de votre salle de bain et de votre cuisine peut se détériorer et montrer des fissures. Ces dégâts peuvent entraîner des fuites et la contamination de l’eau peut se propager en quelques minutes.

A découvrir également : Le logiciel pour les transactions immobilières est indispensable

Toutefois, lorsque vous restez conscient de l’état de votre calfeutrage, vous pouvez prévenir ou minimiser ces effets néfastes. Calfeutrez régulièrement vos baignoires, douches et éviers pour entretenir la plomberie de votre maison.

2. Nettoyez le tuyau du sèche-linge

La charpie peut facilement obstruer le tuyau de votre sécheuse, même si vous la nettoyez méticuleusement et régulièrement. Cette accumulation peut rendre votre sécheuse moins efficace et augmente le risque d’incendie domestique. Chaque année, les propriétaires signalent 2 900 incendies liés à des sécheuses, qui causent environ cinq décès et pas moins de 100 blessés. Réduisez ce danger en inspectant le tuyau et en essuyant les peluches résiduelles.

A découvrir également : Lors d’une vente immobilière qui paie les frais de notaire ?

3. Changez les piles du détecteur de fumée

Les détecteurs sont des systèmes d’alerte vitaux qui assurent votre sécurité et celle de votre famille. Alors, assurez-vous de les voir inspecter tout au long de l’année. Cependant, environ deux inspections par an suffisent. Remplacez les piles usagées par des neuves.

Pendant votre nettoyage printanier, juste quelques minutes suffiront pour remettre les alarmes de fumée et de monoxyde de carbone opérationnels.

4. Enlevez toute accumulation dans la canalisation

Lorsque votre égout se refoule, vos drains peuvent déborder et vous devrez assurément remplacer des éléments intérieurs ou extérieurs. Cependant, quelques problèmes en interne peuvent indiquer une simple accumulation au niveau d’un drain. Il faut savoir que, tout bêtement, une accumulation de dentifrice, de poils et de débris peut boucher totalement vos drains. Ouvrez-les à nouveau en délogeant les dépôts de crasse. Nettoyez, décrassez et passer de l’eau chaude peut également restaurer l’usage de vos drains.

5. Le remplacement des filtres à air

Tout au long de l’hiver, votre système de chauffage fait circuler activement la chaleur dans votre maison. Avant de compter sur elle pour produire de l’air frais tout l’été, passez en revue ses filtres à air et remplacez ceux qui sont sales. Pour prolonger la durée de vie de votre système de chauffage, installez périodiquement de nouveaux filtres.

7. Inspectez les coupe-froid des fenêtres et des portes

Les températures froides peuvent user les coupe-froid des cadres de fenêtres et de portes. L’exposition aux intempéries peut lui faire perdre son adhérence et affaiblir l’étanchéité. Évaluez l’herméticité pour déceler les signes de détérioration et remplacez l’ancien coupe-froid en cas de défaillance.

8. Nettoyez les gouttières

Les gouttières et les descentes pluviales obstruées peuvent nuire à votre maison. L’amusement d’eau et des usures prématurées sont quelques-uns des problèmes que peuvent causer les gouttières non entretenues. Ce printemps, videz vos gouttières et enlevez les feuilles mortes que vos conduits ont entassées.

9. Examinez avec attention le toit et le bardage

Les intempéries peuvent compromettre votre toit ainsi que le revêtement. Pendant que vous nettoyez vos gouttières, évaluez les dommages à extérieur de votre maison. Si vous remarquez des zones d’affaissement ou des bardeaux manquants, communiquez avec un service de réparation de toiture. Ne prenez pas de risque, il vaut mieux laisser faire des professionnels, car il ne suffirait que de deux ou trois planches pourries et c’est la chute assurée.

10. La réparation de l’entrée de garage et des trottoirs

Une zone de marche inégale peut présenter un risque de trébuchement sur votre propriété. Recherchez les fissures et les trous présents sur votre trottoir et faites les réparations nécessaires pour éviter les accidents. La réfection de votre entrée de garage est aussi à envisager, votre véhicule vous en remerciera.

11. Examinez le porche et le pont

Pendant que vous travaillez à l’extérieur de votre maison, examinez votre porche et votre terrasse pour vous assurer qu’il n’y a pas de bois pourri ou de matériaux en décomposition. Les clous desserrés et les rampes non fixées sont dangereux. Dès lors, réparez tous les endroits vulnérables pour éviter les accidents.

12. Vérifiez minutieusement le câblage

Les parasites peuvent s’infiltrer dans votre maison et ronger le câblage électrique. Par accumulation de chaleur, les fils effilochés et détachés peuvent causer un incendie dans votre maison. En connaissance de ces risques, demandez à un électricien d’inspecter tout le câblage de la propriété.

13. Prévoyez votre maison contre les dangers

Pendant que vous faites le tour de votre maison, effectuez une inspection approfondie des caractéristiques de votre maison. Généralement, des petits problèmes souvent négligés peuvent engendrer les pires scénarios. Par ailleurs, le nettoyage de chaque appareil est aussi à prévoir. Faites pareil pour les zones qui peuvent présenter un risque pour votre sécurité.

Dès l’arrivée du printemps, exécutez les tâches sans attendre pour ne pas perdre le contrôle, sinon elles risqueraient de s’aggraver. Au final, ces réparations vous aideront à prévenir les dommages et à avoir l’esprit plus tranquille.

6 Évitez les dégâts d’eau en inspectant les robinets et les tuyaux de plomberie

Les dégâts d’eau peuvent être un cauchemar pour les propriétaires, causant des dommages importants et coûteux. Pour éviter ce type de réclamation auprès de votre assurance habitation, vous devez inspecter les robinets et les tuyaux de plomberie dans toute la maison.

Vérifiez tous vos robinets pour voir s’il y a des fuites d’eau ou si l’écoulement de l’eau est normal. Si vous constatez une fuite, assurez-vous que le robinet est bien fermé avant d’appeler un professionnel en plomberie pour effectuer une réparation rapide. De même, examinez soigneusement tous les raccords visibles pour détecter d’éventuelles fuites.

Si votre système de plomberie domestique n’a pas été inspecté depuis longtemps par un professionnel qualifié, il serait prudent de planifier une inspection complète dès maintenant. Les tuyaux qui ont vieilli ou se sont corrodés peuvent facilement fuir et causer des dégâts considérables à votre maison. Un expert peut non seulement identifier ces problèmes potentiels mais aussi recommander des mesures préventives pour protéger votre maison contre tout déversement accidentel ou catastrophe naturelle.

Ne laissez pas ces petits soucis passer inaperçus car ils peuvent entraîner des conséquences graves sur la santé du logement entier. Inspectez régulièrement vos appareils sanitaires et faites appel aux professionnels adéquats en cas de besoin !

14 Assurez-vous que votre assurance habitation est à jour et couvre tous les risques possibles

Une fois que vous avez effectué tous les contrôles nécessaires pour préparer votre maison contre les éventuels dommages, vous devez vous assurer que votre police d’assurance est à jour et qu’elle couvre tous les risques possibles afin d’éviter toute complication en cas de sinistre.

Vérifiez si votre police couvre toutes les catastrophes naturelles potentielles telles que la foudre, l’inondation ou même un tremblement de terre. Vous pouvez aussi envisager une protection supplémentaire contre des événements tels qu’un incendie ou une explosion domestique.

Assurez-vous aussi que vous êtes suffisamment assuré pour le coût total nécessaire pour reconstruire votre maison en cas de catastrophe majeure. Si vous avez effectué des rénovations importantes depuis l’achat initial de votre propriété, assurez-vous d’avoir mis à jour vos polices d’assurance en conséquence.

N’hésitez pas à discuter avec un expert en assurance habitation si vous avez besoin d’aide ou si vous ne connaissez pas bien le domaine. Ils peuvent fournir des conseils précieux sur la meilleure façon de protéger adéquatement votre domicile et vos biens personnels tout en répondant aux exigences légales minimales requises par la loi.

Prendre soin régulièrement et correctement de son logement permettra non seulement d’améliorer sa qualité, mais aussi de garantir sa longévité ainsi qu’une bonne relation avec son assureur !