La déclaration 2044, c’est quoi et à quoi ça sert ?

102
déclaration 2044

Déclarer les revenus sur les biens immobiliers est une obligation légale. Avec l’existence de nombreux formulaires comme le 2044, le processus est facilité. Vous désirez comprendre ce qu’est la déclaration 2044 ? Vous désirez connaître son utilité ? Pour cela, lisez ce qui suit.

La déclaration 2044 : qu’est-ce que c’est ?

Le formulaire 2044 est un document qui atteste des revenus fonciers en régime réel. Complémentaire de la déclaration 2042, la 2044 est très souvent utilisée par des propriétaires de biens non meublés.

A lire en complément : Pourquoi travailler en portage salarial ?

En réalité, ces bailleurs doivent percevoir un revenu net supérieur ou égal à 15 000 euros par an. De plus, ils ne doivent pas appartenir au statut de micro foncier. Cet outil permet de savoir donc ce qui en est réellement de leur situation.

L’utilité du document 2044 pour les citoyens

Il permet de faire un calcul précis du revenu foncier par an. Vous l’aurez sans doute compris, le document 2044 prend en compte chaque bien mis en location. Toutefois, il prend aussi en compte l’ensemble des biens loués par un foyer fiscal.

A lire en complément : Pourquoi trader les indices ?

Où faire sa déclaration ?

Il est possible de faire une déclaration 2044 en papier. Pour obtenir le formulaire, rendez-vous dans n’importe quel centre de finances publiques. Sur internet, il est également facile de télécharger et d’imprimer ce formulaire.

Si vous ne voulez pas procéder à une déclaration en papier, il existe un autre moyen. En effet, il vous suffit de vous rendre sur le site internet des impôts. Connectez-vous à votre compte en introduisant votre identifiant et votre mot de passe. Cliquez ensuite sur l’onglet déclarer puis appuyez sur revenus fonciers. Une fois le formulaire 2044 présenté, vous pouvez le remplir sans contrainte.

Quand faire sa déclaration 2044 pour respecter les délais légaux ?

En général, le formulaire 2044 accompagne le 2042 qui se rapporte aux impôts. Ainsi, les deux déclarations doivent être faites dans la même période. Pour les déclarations en papier, le délai accordé est de mi-avril à mi-mai. Si votre déclaration doit se faire en ligne, vous avez de la période de mi-avril au début du mois de juin.

Le temps accordé peut paraître insuffisant. Néanmoins, vous devez comprendre que les périodes fixées varient selon certains critères. Il s’agit notamment des exercices et de la zone géographique du contribuable.

Le remplissage du formulaire 2044 : les étapes à suivre

déclaration 2044

Remplir le formulaire de la déclaration 2044 se fait en plusieurs étapes. À la ligne 211, vous devez notifier le montant global de vos bénéfices immobiliers. Si vous avez eu d’autres revenus liés à la location de votre bien, faites part de cela à la ligne 215. La déclaration des charges déductibles d’impôts est indispensable.

Ainsi, vous devez mentionner les frais de gestion et d’administration de votre logement. Les primes d’assurances souscrites et les montants de correspondance des locataires doivent être mentionnés.

Des travaux ont peut-être été réalisés dans le logement. Il peut être question de l’entretien, de la réparation ou encore de l’amélioration de l’immeuble. De toute évidence, il est important de fournir toutes ces informations détaillées à la case 224. Cependant, il est important de ne pas prendre en compte les travaux d’agrandissement du bien. Notez que ces derniers ne sont pas déductibles.

Finaliser le remplissage de votre formulaire

Il faut noter que la dernière partie du document 2044 est d’une importance capitale. Dans les cases 225 et 226, vous devez faire part des situations particulières en location. Elles sont très souvent de deux types.

Il s’agit des frais que vous avez dû supporter à la place du locataire après son départ. L’autre aspect concerne les frais de relogement du bien. Vous devez donc faire part de ce montant.

À la ligne 227 du formulaire, vous devez indiquer les sommes qui ont servi à régler les impôts locaux. Cette ligne est importante puisqu’elle vous permet de boucler l’inventaire des charges déductibles.

La fin de votre déclaration est marquée par les régimes d’imposition spécifiques. Dans les cases 228 à 230 du formulaire, faites part de votre régime de défiscalisation immobilière. Enfin, si certains immeubles sont en copropriété, vous devez donner les détails les concernant.