Comment choisir la puissance d’un poêle à bois ?

33

Vous désirez entendre la bûche de votre poêle craquer. Vous avez une réelle envie d’observer la flamme du foyer qui danse derrière la vitre. Surtout, vous désirez ressentir la chaleur enveloppante que dégage le poêle à bois. Pour que cette chaleur soit agréable, elle ne doit être ni trop faible, ni trop forte. C’est en effet, la puissance du poêle à bois qui déterminera l’intensité de cette chaleur. Comment définir alors la puissance du poêle nécessaire pour chauffer économiquement et confortablement votre logement ? On en parle dans cet article.

Déterminer la puissance idéale du poêle à bois en fonction de la configuration du logement

La configuration que possède votre logement fait partie des données dont il faut tenir compte pour ajuster la puissance du poêle à bois et optimiser sa performance. Il faut donc vérifier l’isolation. Pour cause, un logement bien isolé présente moins de perte de chaleur. La puissance de chauffage nécessaire sera donc plus faible.

Lire également : Comment enlever la cire d'épilation ?

Il faudra également tenir compte du volume des pièces à chauffer. Plus les pièces à chauffer ont un grand volume, plus la puissance du poêle doit être grande pour un chauffage confortable du logement. La situation géographique est également importante. Habitez-vous dans une région où vos hivers sont généralement rudes ? Si c’est le cas, votre poêle à bois devra être plus puissant que ceux qui sont installés dans des régions qui ont un climat plus doux.

Rendre la puissance du poêle à bois optimale en fonction de votre mode de vie

Vous devrez également choisir la puissance de votre poêle à bois selon la température que vous désirez obtenir au sein de votre logement. Cela est fonction de votre mode de vie. À cet effet, vous devrez vous poser quelques questions. Combien y a-t-il de personnes dans votre foyer ? Quel est le rythme de vie que vous adoptez ? Autrement dit, êtes-vous généralement à la maison ? Y êtes-vous seulement le soir ou seulement le matin ? Désirez-vous un chauffage qui vous fournisse de la chaleur de façon continue ? Préférez-vous que votre chauffage ait une rapide montée en température ?

A lire en complément : Le débat sur l’islamophobie s’enflamme après qu’un homme a menacé de tuer Ilhan Omar

Vous aurez compris que la puissance du poêle à bois que vous choisirez ne doit pas se décider à la légère.

Les risques d’une puissance de poêle à bois mal définie

Lorsque vous définissez mal la puissance de votre poêle à bois, cela peut provoquer un inconfort ainsi qu’une détérioration du poêle à bois. Lorsque la puissance est sous-dimensionnée, le poêle à bois peine à réchauffer votre logement. Il fonctionne tout le temps en surrégime, ce qui entraîne une usure prématurée de l’appareil. A cela s’ajoutera une consommation excessive de combustible, ce qui n’est pas vraiment agréable ni pour le porte-monnaie ni pour les allers-retours à votre espace de stockage des bûches.

En ce qui concerne le poêle à bois surdimensionné, il fonctionne en sous-régime. Cela favorise une mauvaise combustion ainsi que l’encrassement du conduit de cheminée. C’est un danger potentiel pour la sécurité de votre foyer.

Le poêle à bois peut également chauffer de manière trop importante par rapport à la dimension de la pièce. Le but n’est pas de transformer votre pièce de vie en sauna suédois. Une formule générale dont on vous a certainement déjà parlé indique qu’il vous faut 1 kW pour le chauffage de 10 m², en ce qui concerne les maisons traditionnelles. Pour les maisons RT 2012, il faudra 1 kW pour chauffer 20 m².