Voici les plus grosses erreurs financières que les étudiants universitaires devraient éviter

1916

Le passage à l’université est pratiquement un rite de passage vers le monde actif. Dans ces périodes de la vie, on fait des erreurs dont beaucoup ne peuvent être racontés publiquement. Tous ceux qui sont passés par là ont probablement un souvenir embarrassant. Cela peut avoir des conséquences à court terme, mais la consommation d’alcool et les infractions dans les dortoirs n’ont pas tendance à vous suivre dans la vie adulte.

Par ailleurs, les erreurs financières peuvent être plus particulièrement collantes. Gardez en mémoire que l’argent que vous dépensez pour les fêtes et les plats à emporter durant cette période ne sont pas remboursés lorsque vous obtiendrez votre diplôme. En réalité, les mauvaises habitudes que vous développez pendant ces années cruciales peuvent vous hanter pendant des décennies à venir. Voici quelques-unes des plus grosses erreurs qu’on peut commettre à l’université. Et au passage, vous saurez comment faire pour les éviter.

Lire également : Quelle banque en ligne pour une SCI ?

Le budget doit être maîtrisé

Pendant les années universitaires, la gestion du budget connait généralement des hauts et des bas. Dans une transition vers le monde réel, c’est courant de rencontrer des problèmes d’ordre financier. Dans la majorité des cas, faire une épargne à côté parait presque impossible. Et comme une résolution du Nouvel An, on s’engage fermement à économiser, puis on abandonne au bout de quelques semaines. Une sortie improvisée et voilà que le budget d’une semaine est parti en une soirée.

C’est après la remise des diplômes que l’établissement du budget devient vital. Dès lors, l’argent doit impérativement être géré de façon responsable. C’est le début des années d’expérience et donc du premier emploi. Si vous avez l’habitude de ne pas vous plier pour un blouson à la mode, ou manger dehors chaque week-end, le fait de basculer vers le monde du travail peut être une pilule difficile à avaler. En fait, c’est à ce moment qu’on peut se rendre compte que l’indépendance financière est rudement gagnée et en aucun cas offerte. Savoir où va votre argent pourrait suffire à changer votre comportement et à établir de meilleures habitudes de dépense.

A lire également : Comment utiliser son compte CIC?

Si vous êtes intéressé par un recadrage de l’utilisation de votre budget, suivez vos dépenses pendant quelques jours d’abord. Établissez des limites pour chaque catégorie de dépense. Ensuite, projetez et étendez la suivie sur quelques semaines, et ainsi de suite. Actuellement, des applications qui peuvent vous aider dans vos démarches ont été développées. Cela peut être compliqué au début, mais avec application et persévérance tout finit toujours par s’arranger.

Pendant les années d’études, évitez d’avoir à faire des paiements de prêt

Ce qu’il faut savoir c’est que beaucoup d’universitaires commencent déjà à rembourser des prêts étudiants alors qu’ils sont encore aux études. Certains préparent l’obtention du diplôme tout en jonglant avec des « petits boulots ». Par ailleurs, c’est une alternative courant chez les jeunes. Si jamais vous avez un prêt, commencez à payer assez tôt, car la vie deviendra folle après l’obtention de votre diplôme.

La pression de l’entourage

Quand on était au lycée, on nous apprenait à quel point on pouvait être facilement influencé par ses amis. Les enseignants nous ont dit de ne pas faire les choses simplement parce que les autres le font. Malheureusement, personne ne nous a expliqué comment les compagnons d’université pouvaient nous pousser à dépenser plus d’argent. On peut raconter différents cas où on n’a pas voulu aller dîner ou faire du shopping. Cependant, on a cédé parce qu’on ne veut pas être traité de « lâcheur », ou parce que c’est « cool ».

En fait, c’est tellement attachant de vivre la belle vie à l’université, de repousser le stress de la vie adulte jusqu’à l’obtention du diplôme. Toutefois, il est aussi important d’apprendre à dire non et à penser aux conséquences à long terme. Vous pouvez toujours trouver un équilibre entre le plaisir et la maîtrise de vos responsabilités.

Il ne faut jamais laisser une occasion de bourses d’études

Les étudiants supposent habituellement que le seul moment pour faire une demande de bourse d’études est avant le début de leurs études collégiales. Le fait est qu’il y a beaucoup de bourses d’études disponibles pour les étudiants actuels.

Bien qu’on ait tous demandé différentes bourses d’études pendant les années d’études supérieures, souvent on ne prenait pas au sérieux certaines de nos démarches. Puis, on se dit que c’était une perte de temps. Cette façon de penser pourrait probablement laisser filer une occasion d’empocher quelques milliers d’euros. S’il semble difficile de faire une demande de bourse de 500 €, songez au temps qu’il vous faudrait pour gagner ce montant dans le monde du travail.

Évitez le crédit ou toute autre forme d’endettement

L’une des plus grosses erreurs qu’un étudiant d’université peut faire est de ne pas faire le suivi de ses antécédents en matière de crédit. Un rapport de crédit est comme une note financière que les prêteurs, les propriétaires et parfois même les employeurs utilisent pour évaluer votre solvabilité. Si vous avez un faible pointage de crédit ou pas de crédit, vous n’aurez probablement pas droit à un appartement. Et ce sera aussi difficile lorsque vous voudrez avoir accès à un prêt bancaire pour plus tard.

Dès le départ, il faut faire bon usage de la carte de crédit, car la traçabilité des bévues passées est certaine. L’utilisation de la carte de crédit peut simplement améliorer votre dossier de crédit si vous avez une grande maîtrise de vous-même. Payez quelques petites factures avec votre carte chaque mois, puis payez le solde en entier une fois le relevé mensuel affiché. Avoir une carte de crédit a un avantage seulement si vous la remboursez en entier chaque mois, car un retard pourrait être problématique pour votre avenir financier.

En planifiant l’avenir, gardez en tête qu’une limite de crédit doit toujours être considérée comme un outil pour votre santé financière.

L’importance de la planification financière à long terme

Lorsqu’il s’agit de gérer vos finances en tant qu’étudiant universitaire, il faut avoir une vision à long terme. La planification financière à long terme peut sembler intimidante, mais elle joue un rôle crucial dans votre réussite future.

L’établissement d’un budget réaliste est primordial. Comprenez combien vous gagnez chaque mois grâce à des bourses, des prêts étudiants ou un emploi à temps partiel, et évaluez vos dépenses mensuelles régulières telles que le loyer, les factures et la nourriture. Une fois que vous avez cette image claire de vos revenus et dépenses, vous pouvez déterminer combien il vous reste pour économiser ou investir.

Envisagez de mettre en place un fonds d’urgence. Les imprévus peuvent survenir à tout moment • une réparation de voiture coûteuse ou une dépense médicale inattendue • et avoir un peu d’argent mis de côté pour faire face à ces situations peut éviter beaucoup de stress financier supplémentaire.

Une autre astuce importante consiste à commencer dès maintenant à épargner pour votre retraite. Oui, cela peut sembler loin dans le futur lorsque vous êtes encore aux études, mais plus tôt vous commencez à investir dans un compte-retraite individuel (CRI), par exemple une assurance-vie temporaire avec option CRI intégrée, plus le capital accumulé sera important au fil du temps grâce au pouvoir des intérêts composés.

Il est aussi judicieux d’envisager des stratégies fiscales avantageuses pour optimiser vos économies et minimiser vos impôts. Renseignez-vous sur les possibilités de déductions fiscales liées à l’éducation, telles que les frais de scolarité et les intérêts des prêts étudiants.

N’oubliez pas d’établir des objectifs financiers clairs. Que ce soit l’achat d’une maison, le remboursement complet de vos dettes ou la création d’un fonds pour réaliser votre projet entrepreneurial après vos études, il faut vous fixer des objectifs réalistes et mesurables. Cela vous aidera à rester motivé et concentré sur votre parcours financier.

La planification financière à long terme est cruciale pour éviter les erreurs courantes que font souvent les étudiants universitaires en matière d’argent. En suivant ces conseils simples mais efficaces, vous serez mieux préparé à gérer vos finances actuelles tout en construisant un avenir solide sur le plan financier.

Les avantages de travailler pendant les études pour réduire les dépenses

Dans le cadre de la gestion financière d’un étudiant universitaire, travailler pendant les études peut être une option judicieuse pour réduire les dépenses et minimiser l’endettement. Non seulement cela permet de subvenir à ses besoins actuels, mais cela offre aussi plusieurs avantages à long terme.

Premièrement, travailler tout en poursuivant ses études permet d’acquérir de l’expérience professionnelle. Cela vous donne la possibilité de développer des compétences pratiques dans votre domaine d’étude et d’améliorer votre employabilité après l’obtention du diplôme. Cette expérience sur le terrain peut faire la différence lorsque vous cherchez un emploi après vos études.

Travailler pendant vos années universitaires vous aide à développer des compétences en gestion du temps et en organisation. Jongler entre les cours, les travaux scolaires et un emploi exige une discipline stricte et une capacité à hiérarchiser efficacement vos tâches. Cette habileté précieuse sera bénéfique non seulement dans votre carrière future, mais aussi dans tous les aspects de votre vie personnelle.

Au-delà des avantages professionnels et personnels, le fait de travailler pendant les études a aussi des bénéfices financiers directs. Vous pouvez ainsi contribuer aux frais liés à vos études tels que le paiement des frais universitaires ou encore l’achat de fournitures académiques sans avoir recours systématiquement au crédit ou aux prêts. Cela réduit considérablement votre niveau d’endettement et vous permet de commencer votre vie professionnelle avec une situation financière plus saine.

Pensez à bien garder un équilibre entre le travail et les études. Pensez à bien conserver suffisamment de temps pour vous consacrer à vos cours, réviser et participer aux activités universitaires. Trouver le juste milieu peut être un défi, mais en planifiant bien votre emploi du temps et en fixant des priorités claires, vous pouvez réussir à jongler avec succès entre vos responsabilités professionnelles et académiques.

Travailler pendant les études offre plusieurs avantages tant sur le plan personnel que financier. En développant des compétences professionnelles précieuses tout en contribuant à la gestion financière globale de vos études universitaires, vous prenez une longueur d’avance dans la construction d’une carrière réussie sans être alourdi par l’endettement excessif souvent associé aux années universitaires.