À quoi sert un contrôle électrique ?

1881

Le contrôle électrique est une solution qui concerne plusieurs pays. La raison est toute simple. Les mauvaises installations électriques sont à la base de nombreux incendies et de plusieurs électrocutions. Pour minimiser les risques, afin de garantir votre sécurité, il est nécessaire de faire contrôler votre installation électrique. Le contrôle électrique, en quoi est-ce que cela consiste ? Quand faut-il faire ce contrôle électrique ? À quoi est-ce que cela sert ? On en parle dans cet article.

En quoi est-ce que le procédé de contrôle électrique consiste ?

Le contrôle électrique est un procédé qui est régi par le RGIE encore appelé le règlement général sur les installations électriques. Il est effectué par des organismes comme Ingeris Inspection qui se charge de réaliser des travaux de mise en conformité électrique. Il faut remarquer que l’organisme en charge du contrôle électrique ne doit pas être celui qui s’est chargé de l’installation.

Lire également : Ecandidat UPEC : déposer un dossier de candidature

Neuf grands points sont parcourus et étudiés lors du contrôle électrique. Il s’agit du schéma unifilaire et du plan de l’installation. Il y a également la résistance de dispersion de la prise de terre ainsi que la solidité de l’isolement. Le quatrième point concerne la présence d’interrupteurs à courant différentiel et le cinquième point met l’accent sur les représentations de répartition, les câbles électriques, les interrupteurs et les prises. Dans le sixième point, on s’occupe de vérifier la conformité des installations et au septième point, la continuité des prises de terre. Au huitième point, l’accent est mis sur la protection contre les contacts directs et indirects. Le neuvième point concerne les protections contre les surcharges ainsi que les courts-circuits.

Il s’agit donc d’un contrôle complet qui vous permet d’être rassuré par rapport à la sécurité en matière d’électricité.

Lire également : Quel forfait Mobile en 2021 ?

À quoi sert un contrôle électrique ?

Il faut remarquer que le contrôle électrique est avant tout une obligation légale. Autrement dit, faire contrôler votre installation électrique par un organisme agréé est un devoir. Pour cause, il s’agit d’une solution de prévention qui permet de vous protéger. Au-delà de cela, cette solution permet de préserver vos biens contre l’électrocution, l’incendie ainsi que d’autres sortes d’accidents domestiques qui sont liés aux problèmes d’électricité.

Il faut donc considérer le contrôle électrique tel un moyen pour connaître ce qui n’est pas conforme dans votre installation. Ceci, afin de vous aider à prendre les décisions qu’il faut en ce qui concerne les différentes modifications à faire. Si votre contrôle électrique est positif, ce sera une garantie pour vous. D’ailleurs, en cas de sinistre, une non-conformité de votre installation peut vous coûter beaucoup. La raison est toute simple. L’assurance risque de ne pas vous rembourser.

 

Les avantages d’un contrôle électrique pour les entreprises

Au-delà de l’intérêt pour les particuliers, il peut y avoir des perturbations importantes voire des arrêts de production. Ces aléas peuvent engendrer des coûts financiers importants et même fragiliser la pérennité de l’entreprise. Le contrôle électrique permet ainsi aux entreprises de s’assurer que leur infrastructure est toujours en état optimal.

En tant qu’entreprise, vous devez savoir que le respect des normes électriques est obligatoire. Le non-respect de ces règles pourrait entraîner la fermeture provisoire ou définitive de votre entreprise par les autorités compétentes. C’est pourquoi il ne faut pas prendre légèrement le contrôle technique réglementaire qui doit être effectué tous les 5 ans par un organisme certifié.

Au-delà de l’aspect légal, faire vérifier son installation a aussi plusieurs avantages économiques pour une entreprise. Premièrement, cela permet d’éviter les coupures intempestives dans la chaîne d’approvisionnement, évitant ainsi toute interruption dans la production ou tout arrêt inopiné du travail. Procéder au contrôle électrique sur une périodicité régulière assure un entretien préventif efficace qui limite le risque de panne majeure et réduit considérablement les coûts liés aux interventions d’urgence.

Par conséquent, grâce au contrôle technique réglementaire et à l’entretien préventif effectué lors du contrôle, les entreprises peuvent s’assurer de la sécurité et du bon fonctionnement de leur installation électrique. Ceci aura pour effet d’améliorer grandement la productivité ainsi que l’efficacité énergétique dans l’entreprise, tout en réduisant les coûts liés aux interventions d’urgence.

Le contrôle électrique est un aspect crucial à ne pas négliger aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Cela permet une utilisation optimale de son installation électrique tout en garantissant sa sécurité ainsi que celle des biens et des personnes qui y sont reliés.

Les différents types de contrôle électrique et leurs utilisations spécifiques

Pour un contrôle électrique efficace et adapté, il faut connaître les différents types de contrôles qui existent. Effectivement, chaque type de contrôle a ses propres utilisations spécifiques en fonction du niveau d’expertise nécessaire et des équipements à vérifier.

Le premier type de contrôle est le contrôle visuel. Comme son nom l’indique, ce type de contrôle consiste en une inspection visuelle des installations électriques. Il permet la détection rapide des anomalies évidentes telles que les fils desserrés ou cassés ainsi que les prises murales abîmées. Ce type de vérification doit être effectué par un technicien certifié pour garantir sa fiabilité.

Le deuxième type est le contrôle non destructif. Il s’agit d’une méthode plus sophistiquée qui utilise différentes techniques pour détecter d’éventuelles anomalies dans les câbles et autres éléments électriques sans endommager ces derniers. Les méthodes courantes incluent la thermographie infrarouge, la fluoroscopie X-ray ou encore l’utilisation d’un analyseur harmonique afin d’éviter tout déséquilibre électrique dangereux sur vos circuits.

Le troisième type de contrôle est le test destructif, aussi connu sous le nom « essai diélectrique ». Cette technique procure une qualité supérieure aux deux précédents types car elle permet une véritable évaluation du bon état des installations électriques non seulement grâce à leur apparence extérieure mais aussi par leur résistance interne au cours du temps. Les techniciens en charge de ce type de contrôle peuvent effectuer des essais tels que l’essai à haute tension, l’essai au mégohmmètre ou encore un test d’injection AC/DC.

Il est primordial pour les particuliers et les entreprises de faire appel à un professionnel qualifié pour réaliser le type de contrôle électrique approprié. Le choix du bon type dépendra du niveau d’exigence et des équipements spécifiques qui doivent être vérifiés. Quel que soit le type choisi, une chose est certaine : procéder au contrôle électrique régulièrement permettra non seulement de réduire les coûts liés aux interventions imprévues mais aussi d’avoir une installation sécurisée et efficace sur le long terme.