Attaque au couteau à Pau : que s’est-il passé ?

114

Malheureusement, de plus en plus, le couteau est une arme favorite pour régler les différends. Sur le territoire Français, on dénombre près de 120 agressions par jour toutes catégories confondues. L’une des dernières en date est celle de Pau. Assez marquante, la victime de ce drame a trépassé au Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile. Les indications sur ce qui s’est réellement passé !

La victime de cette attaque

Le vendredi 19 février 2021, en fin de matinée, une attaque au couteau a été perpétrée à Pau, une petite ville au sud-ouest de la France. La victime de cette attaque n’est nul autre que le responsable du Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) de Pau. Père de famille âgé de 46 ans, la victime a reçu plusieurs coups de couteau, dont un, directement dans la gorge. Malgré la prompte intervention des secours, la victime n’a pas survécu.

A découvrir également : Raccordement électrique : quel type de branchement utiliser ?

C’est avec consternation que tout le pays a reçu cette triste nouvelle. Dans un tweet en début d’après-midi du jour du drame, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin présentait ses condoléances à la famille éplorée et promit de se rendre sur les lieux en fin d’après-midi. Sur le site français d’actualité, vous aurez en temps réel toute l’actualité du pays.

A voir aussi : Quel est le prix du visa au Cameroun ?

Quelles sont les raisons de cette agression ?

D’après les informations des forces de l’ordre, l’assaillant venait de se voir refuser sa demande de réfugié politique. Désolation, colère, frustration ou tristesse ? Nul ne saurait décrire le sentiment qui animait l’agresseur lorsqu’il entra dans le centre d’accueil armé de son couteau. Le constat après les faits est juste affligeant. Un « honnête et innocent » citoyen a perdu la vie.

Attaque terroriste ?

Selon les informations de la police, cette agression n’a aucune connotation terroriste. C’est une agression isolée à travers laquelle l’assaillant exprimait sans doute son désarroi suite au refus de son statut de réfugié par l’OFPRA (Office français de Protection des Réfugiés et Apatrides).

L’identité de l’agresseur

La police promptement arrivée sur les lieux interpela l’assaillant. Il s’agit d’un homme soudanais âgé de 38 ans. Le présumé agresseur est sur le territoire français depuis 2015. Il a d’ailleurs précédemment été résident du Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile de Pau. Outre la principale raison de l’agression évoquée plus haut, on pourrait bien se demander s’il n’y avait pas un contentieux entre les deux hommes.

Par ailleurs, l’agresseur est bien connu par les services de police. Il a été plusieurs fois impliqué dans des rixes à l’arme blanche et a également fait un court séjour en prison. On est donc en présence d’un récidiviste. Sauf que dans ce cas, sa victime a trouvé la mort. En outre, l’agresseur était sur le point d’être expulsé du territoire français.

En fin d’année 2020, suite à une convocation déclenchée par un signalement du préfet du département, une injonction était faite pour lui demander de quitter le territoire. Tous ces faits devraient lourdement peser contre l’agresseur. La question de la sécurité sur le territoire français est assez préoccupante. Les autorités à divers niveaux trouvent leur responsabilité engagée.