Comment choisir son plan d’épargne retraite ?

169

Le PER représente la principale option de financement de la retraite employée par les Français. Depuis son lancement en 2019, ce produit rencontre un franc succès ; notamment en raison des multiples avantages fiscaux liés à son utilisation.

Toutefois, en raison de la diversité des options possibles, il importe d’adopter une certaine démarche pour opérer un choix judicieux. Découvrez dans cet article les étapes du choix d’un PER approprié.

A lire en complément : Comment utiliser son compte CIC?

Comparer les frais du contrat

Les banques prélèvent une multitude de frais sur les PER. Leur nombre se révèle si important qu’à terme, il se pose un problème de rentabilité pour l’épargnant. Cependant, la disparité de ces frais offre aux souscripteurs une grande liberté de choix.

Ainsi, pour trouver le meilleur per, il faudra en premier lieu, procéder à une étude comparative des frais appliqués par les banques. À cet effet, Finance Héros se révèle d’une grande utilité.

A découvrir également : Comment créer un compte CIC ?

Au nombre des frais appliqués par les banques, l’on retrouve en premier lieu, les frais d’adhésion dont la valeur se retrouve généralement entre 20 et 75 €. Toutefois, certaines banques comme celles en ligne ne les prélèvent pas.

Les frais de versement ou d’entrée quant à eux sont prélevés sur chacun des dépôts effectués par l’épargnant. Leur taux peut atteindre 5% du montant dans certaines banques.

Néanmoins, il est possible de procéder à une négociation notamment lorsque l’on dépose des sommes importantes régulièrement.

Par ailleurs, les frais de gestion, d’arbitrage, de transfert ou encore les frais sur arrérages représentent autant de prélèvements effectués sur les PER.

Une sommation de l’ensemble de ces sorties permet de se faire une idée sur les véritables pourcentages appliqués par les banques. Cela permet également d’effectuer un choix rationnel.

Sélectionner les options utiles

Les PER proposés par les banques contiennent plusieurs options et chacune de ces options occasionne des sorties de fonds non négligeables.

Il faut pour cette raison ne s’intéresser qu’aux options importantes. À titre d’exemple, l’assurance arrêt de travail constitue une option indispensable pour un PER.

La mise en œuvre de cette option transfère à la charge de l’assureur les cotisations habituelles de l’épargnant lorsque celui-ci se retrouve dans une incapacité de travailler. Aussi, la garantie de table de mortalité représente-t-elle une option incontournable.

Opérer un bon choix de gestion

En dehors de la gestion à l’horizon proposée par les banques, deux autres possibilités s’offrent aux épargnants quant à la gestion de leur plan d’épargne de retraite.

Ils ont le choix entre une gestion libre et une gestion pilotée de leur PER. Dans une gestion libre, le souscripteur se retrouve d’ordinaire dans l’obligation de payer des arbitrages.

L’arbitrage s’entend comme un prélèvement bancaire effectué à l’occasion du transfert d’une partie de l’épargne sur un autre support.

Le taux pratiqué pour les arbitrages varie souvent entre 0.5 et 0.7%. Par contre, en optant pour une gestion pilotée ou ‘’gestion sous mandat’’, l’épargnant décide de confier le choix de l’allocation de son PER à un professionnel rémunéré.

Choisir un mode de gestion convenable

Relativement à ce critère, il est préférable d’opter pour une gestion en ligne de son PER. Ce mode de gestion permet d’avoir une vue complète de l’état du compte.

De même, le propriétaire du compte peut le consulter à tout moment et même bénéficier gratuitement de certains services. Pour ce faire, les banques en ligne se présentent comme les établissements les mieux indiqués.