Comment créer des applications de Réalité Mixte conviviales

15

Nous sommes maintenant confrontés à un changement dans le monde technologique, passant des écrans carrés traditionnels aux réalités immersives qui mélangent le numérique et le physique, créant ainsi des expériences de réalité mixte.

Des acteurs majeurs tels que Facebook, Apple, Microsoft et Google se concentrent fortement sur ce type d’expérience et le rythme du marché est élevé. Cela inspire la confiance et nous pouvons constater que de nombreux internautes veulent être les premiers à utiliser ce type de technologie. L’objectif est d’obtenir un avantage concurrentiel et de déterminer à quoi ressemblera l’avenir dans leur secteur.

A voir aussi : Les programmes d’entretien gratuit de la voiture, renseignez-vous !

La réalité mixte se définit comme des expériences où le numérique et le physique sont mélangés. Ces expériences sont par exemple fournies par le biais de lunettes VR fermées telles que le HTC Vive, de lunettes ouvertes telles que HoloLens et ARKit pour iPhone. L’enjeu est de chercher des moyens de créer des expériences utilisateur simples et efficaces. À cet égard, nous avons formulé cinq questions qu’il serait utile de prendre en compte lors de la conception d’applications conviviales en réalité mixte.

1) Pourquoi cette technologie particulière est-elle la mieux adaptée pour résoudre votre problème ?

Cette question s’applique en réalité à toutes les solutions, qu’il s’agisse d’une application Web, d’une application mobile ou d’ une application à réalité mixte. Avant de commencer à concevoir quoi que ce soit, il est essentiel de s’assurer de choisir le bon outil pour le travail. Quelles fonctionnalités vous aideront à résoudre votre problème de la meilleure façon possible et quelle technologie possède ces propriétés ?

Lire également : Conseils simples pour transformer les employés en puissants défenseurs de la marque

Des lunettes fermées telles que HTC Vive vous permettront par exemple de transporter les utilisateurs vers un emplacement entièrement numérique et pourraient donc convenir pour des simulations ou des jeux. Les lunettes ouvertes telles que HoloLens vous permettent d’afficher des objets numériques bidimensionnels et tridimensionnels placés dans votre environnement réel. Elles pourraient par exemple être très appropriées à des fins de formation en affichant des informations contextuelles directement dans le monde réel. Quelles propriétés seraient utiles pour répondre à vos besoins ? Assurez-vous de pouvoir défendre votre choix de technologie de la meilleure manière.

2) Quelle expertise de conception est nécessaire pour une réalité mixte ?

Comme dans d’autres projets, il est important d’avoir des personnes ayant des compétences différentes pour concevoir de bonnes expériences utilisateur :

  • des concepteurs de services capables de réfléchir à l’ensemble du parcours client, par exemple à la sensation du client lorsqu’il met ses lunettes pour la première fois et qu’il commence une tâche ;
  • des concepteurs d’interaction capables de trouver des moyens ergonomiques et intuitifs d’interagir avec le système,
  • des graphistes capables de résoudre des problèmes visuels et de rendre l’interface agréable à regarder.

Mais ces concepteurs doivent également apprendre à comprendre les limites et les capacités de la technologie, ce qui rend nécessaire d’investir dans le développement de l’expertise des concepteurs qui vont travailler avec ce type d’applications.

En outre, d’autres compétences sont nécessaires de la part d’autres industries, telles que celles que l’on trouve dans le développement des jeux et dans l’industrie cinématographique.

C’est le cas notamment des concepteurs expérimentés en 3D, en animation, en son, en décoration d’intérieur, etc. Cette technologie étant nouvelle, la probabilité de trouver quelqu’un qui possède déjà l’ensemble des compétences requises sera très faible. Au lieu de chercher quelqu’un qui n’existe pas encore, l’idée c’est de trouver quelqu’un avec des compétences transférables et qui pourrait éventuellement devenir le parfait designer.

3) Combien de propositions de conception différentes avons-nous faites ?

Idéalement, au moment de créer Site Web ou une application mobile, il est plus judicieux de disposer de bibliothèques et de guide de style qui peuvent être utiliser pour concevoir des systèmes. Ils indiquent à quoi un bouton doit ressembler et se comporter, ou comment envoyer et afficher des alertes. Mais la réalité mixte n’en est encore qu’à ses débuts, et il n’existe pas encore beaucoup de lignes directrices établies à suivre. En d’autres termes, il existe encore beaucoup de contraintes lors de la production de conceptions et modèles.

Il est donc crucial de développer plusieurs propositions de conception et modèles différents au début du processus de conception, en expérimentant à la fois une conception créative et révolutionnaire, ainsi qu’en testant le fonctionnement des modèles traditionnels et plus reconnaissables dans une réalité mixte. Les conceptions que nous connaissons bien des solutions traditionnelles à base d’écran ne peuvent pas toujours être transférées de manière satisfaisante dans la réalité mixte, et il est difficile de trouver quelque chose de complètement innovant. Il est alors impératif de s’assurer que nous pensons constamment un peu en dehors des sentiers battus, tout en tirant profit de nos connaissances et de nos expériences antérieures.

4) Pourquoi tester le fonctionnement de la conception sur les utilisateurs ?

Cette question est étroitement liée à la précédente, car il est essentiel de tester laquelle des propositions de conception convient le mieux à la tâche. Les tests utilisateur sont en effet l’un des outils les plus importants pour créer de bons systèmes conviviaux. Ils le seront peut-être encore plus pour ce type d’applications, car rien de semblable n’a été créé auparavant.

Et il est crucial pour le projet de tester les différentes propositions de design sur de vrais utilisateurs. N’oublions pas que le fait de faire quelques test sera toujours meilleurs que l’absence de tests et que des tests précoces éviteront des modifications coûteuses plus tard dans le processus de développement.

5) Comment faire en sorte que les utilisateurs se sentent en sécurité avec la technologie ?

L’un des arguments en faveur de l’utilisation de ce type de technologie est qu’il est plus intuitif et naturel qu’un clavier, une souris et un moniteur. Mais aujourd’hui, ces types de lunettes sont considérés comme futuristes et un peu avancés. Avec HoloLens, les utilisateurs ont tendance à se reprocher lorsqu’ils ne parviennent pas à faire fonctionner les choses. Ce qui peut les rendre anxieux et maladroits. Il est donc essentiel d’aider les utilisateurs à acquérir rapidement un sentiment de sécurité et de contrôle.

Notre expérience nous a appris qu’une formation à l’utilisation des lunettes et de leurs mécanismes de contrôle est une étape importante pour parvenir à ce sentiment de sécurité et pour garantir la joie des utilisateurs lors d’une utilisation future. Assurez-vous donc que vous avez pensé à l’ensemble du parcours client, de la première rencontre avec la technologie jusqu’à la résolution du problème par les utilisateurs.

C’est une période passionnante pour explorer les opportunités que ce type de technologie peut offrir, et nous espérons que ces questions pourront être utiles à ceux qui travaillent déjà avec une réalité mixte ou qui envisagent de le faire.

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!