Comment protéger votre nouvelle maison ?

12

Si vous êtes propriétaire pour la première fois, félicitations ! Bienvenue dans un monde sans loyer, sans colocataire ou caution de garantie. Vous avez trouvé l’endroit parfait et vous avez réussi à ne pas vous perdre dans les documents hypothécaires. Maintenant que vous avez fait un énorme achat à vie, il est important de vous assurer que votre investissement est bien protégé. Qu’il s’agisse de réparations imprévues, de temps violent ou d’accidents, assurez-vous d’être prêt à faire face à toutes les éventualités.

Les réparations se préparent à l’avance

Il est impossible de tout prévoir à l’avance. Mais si un appareil se brise ou si votre toit fuit, on peut s’y préparer. Pour ce faire, voici quelques propositions.

Lire également : Intelligence Artificielle, l'interface pour transformer numériquement votre vie

Intégrez les coûts de réparation à votre budget

Imaginons que c’est le milieu de l’hiver et que le climatiseur tombe en panne. Une nouvelle unité pourrait vous coûter plus de 5 000 €, et ce n’est pas donné à tout le monde. Mettre de l’argent de côté pour des réparations coûteuses peut vous aider à vous protéger contre le stress financier.

Pour ce genre de situation, les experts recommandent 1 à 2 % du prix d’achat de votre maison. Par exemple, si la maison a coûté 250 000 €, vous devriez prévoir un budget de 2 500 € à 5 000 € par année, ou de 210 € à 420 € par mois.

A voir aussi : Comment créer des applications de Réalité Mixte conviviales

Un entretien régulier devrait être une priorité

Pour son entretien, on emmène fréquemment sa voiture au garage. Votre maison ne devrait-elle pas recevoir les mêmes soins ? Par ailleurs, l’entretien courant permet de conserver la valeur de la propriété.

Remplacez régulièrement les filtres de chauffage et de climatisation pour assurer un fonctionnement optimal des systèmes. Vérifiez votre toit au moins deux fois par an pour déceler tout signe de dommage. Et pendant que vous êtes sur place, vous pouvez enlever les débris et nettoyer les gouttières par la même occasion.

Familiarisez-vous avec votre police d’assurance habitation

Vous n’avez pas besoin de mémoriser chaque ligne de votre contrat d’assurance. Cependant, il faut avoir une compréhension de base de ce qui est couvert. Lorsque quelque chose doit être réparé, vous serez plus en confiance.

Préparez-vous aux intempéries

Récemment, une enquête d’assurance a révélé que seulement 25 % des abonnés se préparent de manière proactive à des événements météorologiques potentiellement dommageables. Voici les étapes à suivre pour vous assurer que votre maison possède les conditions adéquates.

Si une tempête est prévue dans les prochains jours, il faut vous y préparer

Suivez les prévisions et gardez-en tête à quel point les tempêtes peuvent être dangereuses. Nettoyez vos gouttières pour qu’elles soient pleinement opérationnelles. Au cas où vous auriez besoin de couper la source, familiarisez-vous avec votre disjoncteur et votre alimentation en eau.

Il n’y a pas de mal à avoir une trousse d’urgence sous la main. Entre autres, les articles de base comprennent une lampe de poche, des piles, des fournitures de premiers soins, un ouvre-boîte, un sifflet, des aliments non périssables et une radio à manivelle. Assurez-vous de revoir le plan d’urgence avec votre famille ou votre ménage.

Si une tempête se dirige vers vous

Utilisez votre meilleur jugement d’action en fonction du type de temps et de la sévérité. Déplacez tout meuble ou accessoire d’extérieur dans votre garage. Déplacez vos effets personnels loin des fenêtres. Assurez-vous d’avoir un extincteur à la portée de la main et évacuez si nécessaire. Peu importe ce à quoi vous avez affaire, essayez de rester calme.

Après la tempête, les dommages doivent être évalués

Au lendemain d’une tempête, évaluez méticuleusement des dommages éventuels. Si vous êtes un nouveau propriétaire, la présentation d’une demande de règlement peut sembler décourageante. Toutefois, des assureurs fiables sont là pour vous aider à faciliter le processus.

Comment se préparer aux accidents ?

Personne ne peut se vanter d’être à l’abri de tout accident. En revanche, on peut faire des efforts pour se protéger contre les accidents de la vie.

Il faut prendre la sécurité incendie très au sérieux

Entre 2011 et 2015, nombreux pays ont connu une hausse des incendies. Par exemple, 350 000 maisons ont brûlé rien qu’aux États-Unis.

Le fait de brûler des bougies, d’utiliser la cheminée ou de cuisiner à haute température peut mener au désastre si vous n’êtes pas vigilant. Assurez-vous que les détecteurs de fumée sont entièrement opérationnels. Lorsque vous brûlez des bougies, placez-les loin des rideaux, des meubles et autres matériaux inflammables. Et lorsque vous cuisinez, ne laissez jamais votre cuisine sans surveillance.

Vous devez savoir le champ d’action de votre assureur

Disons que l’ami de votre fils tombe de votre balançoire et se casse un bras, c’est un accident innocent. Mais votre assurance habitation peut inclure ce qu’on appelle une protection de responsabilité familiale. En particulier, si une personne se blesse sur votre propriété et que vous êtes légalement responsable, votre assurance peut vous aider à vous protéger. Par conséquent, comprendre l’étendue de votre assurance habitation peut vous procurer une plus grande tranquillité d’esprit.

On ne peut pas prédire si une branche d’arbre morte tombera à travers votre toit, ou si le facteur glisse et tombe devant votre porte. La vie est ainsi faite. Mais en prenant des mesures pour vous assurer d’être prêt et de comprendre les éléments de base de votre police d’assurance habitation, vous serez prêt pour à peu près tout.

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!