Médicaments sans ordonnance : une baisse des ventes de 9,4 % en 2020

10
Des plaquettes de médicaments

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire de la Covid-19, les ventes de médicaments sans ordonnance ont chuté de 9,4 % en 2020. Il est vrai que les périodes successives de confinement et les gestes barrières ont évité de nombreuses maladies saisonnières pour les Français.

La chute des ventes de médicaments sans ordonnance

Selon l’Association française de l’industrie pharmaceutique (Afipa), la situation sanitaire de la Covid-19 a considérablement impacté la vente de médicaments sans ordonnance. En effet, la chute des ventes est estimée à hauteur de 9,4 % en 2020. Cette baisse est due à différents facteurs qui sont liés à la pandémie mondiale.

A découvrir également : Quelles sont les différentes utilisations médicales des rayonnements ionisants ?

Parallèlement à ce phénomène, de nouvelles technologies viennent révolutionner l’utilisation des médicaments sans ordonnance et des médicaments sous ordonnance. Effectivement, avec l’outil d’aide à la prescription Posos.co, il est désormais possible de trouver toutes les réponses concernant un médicament, une molécule, un actif, une pathologie. De cette façon, l’outil est capable de déterminer quelle est la meilleure solution médicamenteuse pour un patient en fonction du contexte et du patient.

Les périodes confinement

Dans un premier temps, ce sont les périodes de confinement qui pourraient expliquer la chute des ventes de médicaments sans ordonnance. Effectivement, avec le confinement, les Français sont, plus que jamais, restés enfermés chez eux. De ce fait, nombreux sont ceux à avoir évité les pathologies saisonnières. Les contacts sont largement réduits et de ce fait la contagion est minime en ce qui concerne les maladies saisonnières.

A voir aussi : Comment utiliser un brûleur de graisse ?

Les gestes barrières

Les gestes barrières qui ont pour but d’endiguer la Covid-19 sont également responsables de la baisse des ventes de médicaments sans ordonnance. Effectivement, le port du masque, la distanciation sociale ainsi que le gel hydroalcoolique a permis d’éviter drastiquement la contraction de pathologies saisonnières. Les Français ont alors moins besoin, par rapport aux années précédentes, de médicaments sans ordonnance.

Les compléments alimentaires sont prisés

A contrario, la vente de compléments alimentaires a enregistré une légère hausse de 1,4 % en 2020. Ici, la hausse s’explique également à travers la situation sanitaire de la Covid-19. Effectivement, nombreux sont ceux à solliciter les compléments immunitaires qui visent à renforcer les défenses immunitaires.
Également, avec les périodes de confinement et la généralisation du télétravail, les Français n’ont jamais passé autant de temps enfermés. Les compléments alimentaires permettent alors d’apporter un apport en vitamines supplémentaires, de la vitalité et de la force.