Ou planter le thym ?

156

Le thym est une herbe qui fait partie de la famille des plantes aromatiques très appréciées en cuisine. Il est aussi recherché pour ses propriétés médicinales. Il permet notamment de soulager les maux de tête, de stimuler et de renforcer les défenses immunitaires et fait office d’antiseptique pour les voies respiratoires.  C’est pourquoi il est indispensable d’en planter dans votre jardin potager. Néanmoins, sa plantation doit se faire dans un milieu propice. Lisez donc cet article pour savoir où planter cette merveille.

Les conditions édaphique pour planter le thym

Le thym est une plante vivace qui peut résister même au froid extrême. C’est pourquoi il est cultivé dans des pays ayant des conditions climatiques variées. Mais le rendement idéal est obtenu dans les zones à climat méditerranéen. Concernant l’implantation de cette herbe aromatique, elle doit se faire dans un sol ayant des caractéristiques précises.

A voir aussi : Achat d’accessoires de soudage

Le thym se développe dans un sol sain qui fournit des nutriments, car il est destiné à la consommation. En plus, il doit être sableux léger voire même sec. Ce type de sol est très perméable à l’eau et à l’air. Il est recommandé pour la culture de thym parce qu’il se draine naturellement grâce à sa texture poreuse. Mais, la culture peut aussi se faire dans un sol caillouteux, pauvre et calcaire.

Par ailleurs, l’acidité du sol où le thym doit être planté est un facteur incontournable. La plante peut se développer à un pH compris entre 5 et 8. Néanmoins,  pour une meilleure productivité l’acidité du sol doit être neutre. Par conséquent, vous pouvez corriger votre pH pour avoir le niveau que vous souhaitez. Cela passe par une analyse et le test du ph lors de la préparation du sol. L’analyse révèle également les carences en nutriments. Concernant l’humidité du sol, elle doit être normale, voire sec. C’est pourquoi les types de sol recommandés sont drainants et riches en calcaire.

Lire également : Nice : perturbations à l’aéroport avant le Festival de Cannes

L’emplacement idéal pour cultiver le thym

L’endroit habituel pour planter le thym est le jardin. Cependant, si votre terre est humide et argileuse, la plante peut se cultiver en pot sur un balcon ou une terrasse. Il faut choisir au préalable le contenant selon la forme que vous voulez. Au fond de celui-ci, vous versez des graviers ou des billes d’argile pour permettre le drainage. Ensuite, remplissez le pot avec le terreau uniquement. Si vous pouvez obtenir une portion de terre de jardin adéquat, associez-le au terreau. Par la suite, vous pouvez maintenant placer la motte avec le thym dans votre contenant.

Essayez de le recouvrir du mélange terre/terreau puis tassez bien. Enfin, assurez-vous d’arroser votre plante et de la placer dans un endroit ensoleillé.

Par ailleurs, vous pouvez aussi planter en plein terre. Pour ce faire, il suffit de creuser un trou qui correspond à la taille de votre thym. Etant donné que la plante peut prospérer même dans un sol pauvre, nourrissez-la légèrement en compost mûr. Ensuite, procédez à l’étape de recouvrement de terre et au premier arrosage.

La disposition et l’association idéales pour le thym

Pour une bonne croissance, le thym doit être disposé selon certaines normes. En effet, il est important de faire le distançage lors de la plantation. Dans un rang, vous devez observer un espacement de 20 cm entre les plantes. Cependant, entre les rangs, il faut une distance de 40 cm. Ainsi, pour une superficie d’un mètre carré, il faut 10 à 15 plantes. Cette procédure est également applicable en cas de repiquage.

Vous pouvez associer le thym à d’autres plantes. Il peut être en compagnie de toutes les plantes potagères. Néanmoins, il est recommandé de le planter à côté de certaines plantes sensibles, car le thym dégage une odeur qui chasse les limaces et les mouches blanches comme les mouches de la carotte. De plus, les racines de thym libèrent une substance dans le sol permettant d’éloigner les nématodes. Par conséquent, vous pouvez planter cette plante aromatique avec des fraises, du choux, des tomates, des aubergines ou encore des brocolis. Ces diverses plantes ont tous le même besoin en arrosage.