Passionnés de musique, comment bien isoler une pièce ?

570

Avoir sa propre pièce pour composer des morceaux et jouer durant des heures : le rêve de tout musicien amateur. Mais avant de vous lancer dans l’aménagement de votre petit havre musical, il est nécessaire d’anticiper les problèmes que cette nouvelle activité pourrait causer. La principale difficulté à surmonter, c’est le bruit. Vous n’avez certainement pas envie de vous mettre à dos l’ensemble de vos voisins. Vous cherchez à isoler votre home-studio, mais vous ne savez pas comment faire ? Découvrez toutes les solutions dans cet article, selon votre budget.

Pourquoi isoler phoniquement son home studio ?

Il y a deux raisons qui poussent les musiciens à isoler leur home studio. La première est reliée aux sons que vous allez produire avec votre instrument. La musique est un passe-temps passionnant, mais particulièrement bruyant. L’objectif est de pouvoir travailler comme bon vous semble, sans pour autant déranger vos voisins de palier. C’est pour cela que vous devez empêcher les sons de sortir de la pièce. La deuxième raison est reliée aux sons qui sont extérieurs à votre studio. Klaxon dans la rue, chien dans le jardin du voisin, scooter qui démarre, toux ou éternuement… Ces nombreux bruits parasites viennent perturber votre enregistrement. Il est également possible que votre chambre, garage ou sous-sol résonne. Impossible d’enregistrer une musique de qualité dans ces conditions. La solution ? Isoler de façon optimale votre pièce.

A lire en complément : La vidéo-surveillance pour sécuriser les espaces communs

Comment s’y prendre ?

Vous avez un budget limité

Si vous n’avez pas d’argent à consacrer à votre projet, il va falloir faire avec les moyens du bord. Commencez par ne pas laisser la pièce vide. Installez des meubles imposants si vous le pouvez : cela constitue une première barrière. Pour les murs, munissez des grands tapis ou de tentures épaisses et accrochez-les dans toute la pièce, mais sans les tendre au maximum. Dans le cas où vous pouvez également opter pour cette technique sur le plafond, allez-y. Pour le sol, on choisit du liège en rouleau, que l’on dispose en serrant les bandes au maximum pour ne rien laisser passer. Cette matière est idéale pour une isolation phonique et acoustique.

Vous avez de l’argent de côté

Si vous pouvez vous permettre de dépenser un peu, bonne nouvelle : il existe des solutions relativement économiques et très efficaces pour réaliser votre aménagement. Optimisez votre isolation avec de la mousse acoustique pour studio. Elles restent faciles à poser et permettent une excellente absorption acoustique. Il existe deux types de mousses : les mousses alvéolaires et les mousses pyramides. Leur relief est à choisir en fonction de ses attentes et de son budget.

A lire en complément : Qui est la femme de Doc Gynéco ?

Les dépenses ne vous font pas peur

Si vous avez des économies et que vous souhaitez vous simplifier la vie, rien de tel que de faire appel à des professionnels du domaine. En général, les experts optent pour une installation de “boite dans la boite”, qui consiste à créer une pièce désolidarisée à l’intérieur de la pièce existante. Cette solution clé en main constitue toutefois un sacré budget. N’hésitez pas à comparer plusieurs devis avant de faire votre choix.