Tous les parrains sont confrontés à ces 5 responsabilités

89

Ne devient pas parrain qui veut : ce rôle d’une vie est généralement attribué à une personne proche, qu’elle soit de la famille ou non. La fonction de parrain est source de nombreuses joies, mais elle expose aussi à des responsabilités qu’il ne faut pas prendre à la légère. Êtes-vous prêt à embrasser votre rôle de parrain, avec tout ce que cela implique ?

Accepter le rôle de parrain et ses responsabilités

Si le fait d’être choisi comme parrain constitue un véritable honneur, il ne faut pas oublier que ce rôle s’accompagne de responsabilités importantes. En théorie, le parrain représente une deuxième figure paternelle après le père de l’enfant et un guide spirituel tout au long des années de vie de son ou sa filleul(e). En pratique, chaque parrain s’investit comme il le souhaite dans son rôle. Néanmoins, vous ferez un bien meilleur parrain si vous pensez à souhaiter les anniversaires de votre filleul(e), que vous répondez présent pour sa communion ou sa confirmation, que vous n’hésitez pas à l’inviter en week-end ou à lui rendre visite pendant les vacances.

A découvrir également : Bientôt la fête des mères, quels cadeaux offrir ?

Choisir le bijou de baptême et s’investir dans la cérémonie

C’est une vieille tradition qui implique que le parrain et la marraine de l’enfant baptisé se chargent d’acheter les bijoux de baptême. Elle est encore très suivie, notamment dans les milieux catholiques. En tant que parrain, vous aurez donc la tâche de sélectionner un bijou pour votre filleul(e), bijou qu’il ou elle conservera sûrement longtemps. Les médailles de baptême arbre de vie font partie des bijoux très populaires, tant pour les baptêmes civils que religieux. D’autres bijoux peuvent également être choisis, à la place ou en complément de la médaille : la gourmette, la chaîne de baptême, le collier, les boucles d’oreilles, etc.

Le parrain occupe une place privilégiée lors de la cérémonie du baptême. Il est invité à prendre la parole, à porter l’enfant, à allumer le cierge pascal, à signer le registre ou le document attestant sa présence.

A lire aussi : Famille : 8 grands moments à immortaliser

Soutenir votre filleul(e) dans un moment difficile

Votre filleul(e) peut être amené à vivre des épisodes compliqués, notamment pendant l’adolescence. En situation d’opposition à ses parents, il ou elle aura besoin d’une oreille attentive et bienveillante pour le/la soutenir, le/la conseiller, l’écouter. La problématique peut être très variée, c’est pourquoi il vous faudra probablement rester ouvert d’esprit afin d’incarner le pilier auquel se rattachera le ou la jeune ado. En tant qu’adulte, vous aiderez à restaurer le lien vers la famille si nécessaire, ou vous rassurerez les parents quant aux soucis qui tracassent leur enfant.

Seconder les parents sur le plan de l’éducation

Soyons clairs, les parents restent les responsables éducatifs de leur enfant. Mais, en tant que parrain, vous avez aussi votre place auprès de votre filleul(e) en ce qui concerne les principes spirituels ou républicains. Vous veillerez par exemple à accompagner l’enfant à la messe, à lui inculquer les valeurs chrétiennes, ou bien vous l’initierez aux valeurs républicaines et à la façon d’être un bon citoyen.

Les adolescents écoutent plus volontiers les adultes qui ne sont pas leurs parents. Profitez-en pour distiller de précieux conseils, en accord avec le père et la mère ! Si vous parvenez à garder un lien de confiance avec votre filleul(e), vous pourrez vous assurer de son bon cheminement et de son épanouissement.

Répondre présent à tous les évènements importants

Du baptême au mariage en passant par les anniversaires, la confirmation et la communion, les réussites de diplôme ou les fêtes de famille, votre présence sera régulièrement requise auprès de votre filleul(e). Avant d’accepter votre rôle, il convient donc de vous assurer que vous avez la disponibilité et l’envie d’être ce soutien inconditionnel tant que l’enfant en aura besoin.

Source images : pexels.com