Comprendre la différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels pour votre voiture

557
Comprendre la différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels pour votre voiture

Il existe dans le domaine de l’automobile et des véhicules à moteur de nombreux mots de vocabulaires qui peuvent apparaitre obscures de prime abord. C’est le cas des chevaux fiscaux qui représentent une valeur fiscale qui va venir influencer certains coûts. Or, la valeur d’un cheval fiscal pour un véhicule peut être calculé depuis les chevaux vapeur. Voyons donc quelle est la différence entre les deux et comment ce calcul de chevaux s’effectue.

Qu’appelons-nous des chevaux fiscaux ?

Comme vous le savez peut-être déjà, un véhicule comme une voiture va disposer d’une certaine puissance de moteur. Cette puissance peut être calculée en chevaux vapeur, aussi appelés chevaux réels. Mais, saviez-vous que cette puissance peut être utilisée pour calculer les chevaux fiscaux de votre véhicule ?

A voir aussi : 90 chevaux : combien de chevaux fiscaux ?

Il est, en effet, possible de calculer combien font 90 chevaux en chevaux fiscaux grâce à une formule que nous expliquerons plus tard. Pour le moment, sachez que vos chevaux fiscaux peuvent facilement être identifiés en récupérant la carte grise de votre véhicule. La valeur des chevaux vapeurs et des chevaux fiscaux du véhicule y seront indiqués.

À quoi servent les chevaux fiscaux et les chevaux vapeur ?

Commençons tout d’abord par expliquer l’utilisation d’un cheval réel ou, plus précisément, de chevaux vapeurs. Les chevaux vapeurs sont la puissance calculée de votre moteur par rapport à votre véhicule, en général, une voiture. Cette puissance du moteur indique donc la capacité de votre voiture pour une conduite plus ou moins sportive. Plus un moteur a une puissance de moteur élevée en chevaux vapeur, plus votre véhicule pourra prendre de la vitesse et de se déplacer malgré un poids élevé.

Lire également : L’Audi A5 est aujourd’hui plus attractive que jamais !

Les chevaux fiscaux sont, quant à eux, une unité de mesure qui va servir à la fiscalité de votre voiture. On s’en sert pour calculer le coût de l’immatriculation, mais également pour connaître la puissance fiscale à appliquer dans la taxe liée à votre assurance auto. Ainsi, plus vous avez de chevaux fiscaux, plus la valeur de la taxe risque d’être élevée, notamment dû au fait que chaque cheval fiscal a un prix donné.

Comprendre la différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels pour votre voiture

Comment calculer la puissance fiscale ou la puissance de votre moteur ?

Pour pouvoir calculer la puissance fiscale de votre véhicule ou, au contraire, calculer la puissance du moteur en chevaux vapeur, il va vous falloir faire appel à un système de calcul simple. Si vous connaissez l’une ou l’autre des valeurs pour les chevaux fiscaux ou les chevaux vapeurs, vous allez pouvoir calculer l’autre inconnue.

La formule à utiliser est la suivante : PF = (CO2 : 45) + (P : 40) * 1,6. Nous allons vous expliquer à quoi correspond chaque valeur :

  • PF est la puissance fiscale
  • CO2 correspond au taux d’émissions de CO2 du véhicule
  • P correspond à la puissance du moteur en kilowatt.

La présence du taux de CO2 dans la formule peut compliquer les choses, mais votre véhicule devrait comporter les informations nécessaires quant à cette information, de nos jours, essentielle. Si les mathématiques ne sont pas votre fort, vous allez pouvoir réaliser ce calcul en ligne ou sur une application. Tant que vous avec PF ou P, vous pourrez obtenir la valeur de l’autre sans problème.

Utilisation de la puissance fiscale ou chevaux fiscaux dans l’économie

Le calcul de la puissance fiscale d’un véhicule qui a été acheté à l’étranger sera important puisque tous les pays ne donnent pas cette valeur ô combien importante vis-à-vis de l’immatriculation et de l’assurance en France. Le prix d’un cheval fiscal va, en effet, servir à donner aux assureurs et à la fiscalité une idée de ce que vaut votre voiture, notamment en termes de pollution.

Le prix d’un cheval fiscal est, chaque année, déterminé par les conseils régionaux en France. C’est par cette valeur que le prix de l’immatriculation de votre véhicule ainsi que votre taxe d’assurance sera amenée à varier. Plus votre voiture sera puissante, plus vous risquez de payer vos assurances et vos démarches cher.