Devriez-vous gonfler les pneus de votre voiture avec de l’azote ?

30

On a déjà vu la plupart des articles comme les serrures de roues, la climatisation multi zone, etc. Cependant, une charge de 220 € pour un équipement complet de « mise à niveau à l’azote » pourrait retenir votre attention.

Actuellement, les concessionnaires automobiles proposent une option de plus en plus courante, des pneus remplis d’azote sur les véhicules neufs. Plus particulièrement, l’air dans les pneus du véhicule peut être remplacé par de l’azote et les tiges des soupapes sont surmontées d’un bouchon vert en guise de témoin.

A lire également : Des moyens de protéger votre voiture et de la garder intacte

En tant qu’article indépendant, les prix peuvent varier autour de 89 €. Mais si vous voulez le pack complet avec d’autres articles tels que la teinte des vitres ou les pare-chocs de portières, le tarif final peut aisément dépasser 620 €. Et en analysant de plus près, on constate que l’azote a apparemment peu d’avantages et les coûts sont franchement élevés.

Pourquoi l’utilisation de l’azote est-il bon pour les pneus ?

Récemment, un organisme à but non lucratif a fait la promotion de l’azote pour gonfler les pneumatiques. Une étroite collaboration avec un institut leur a été nécessaire dans le démarche. Et d’après leur analyse, avec le gonflage à l’azote des pneus, des améliorations ont été remarquées  dans la tenue de route . De plus, l’efficacité énergétique et la durée de vie des pneus du véhicule ont été améliorées. Tous ces avantages sont obtenus grâce à une meilleure rétention de la pression des pneus. Et à cela s’ajoute le maintien de la température intérieure à un niveau plus bas que l’air standard. Selon l’institut, l’azote a une pression plus stable que l’oxygène. Avec des molécules plus grosses, c’est moins susceptible de s’infiltrer à travers les parois perméables des pneus.

A découvrir également : La Provence de Van Gogh, comment le Sud de la France a inspiré ses œuvres d'art les plus joyeuses et prolifiques

Sur route, ils ont pu mesurer la perte de pression des pneus gonflés à l’azote par rapport à ceux gonflés à l’air. Entre autres, les résultats ont montré que l’azote réduisait la perte de pression avec le temps, mais qu’il n’y avait qu’une différence de 0,08 Bar par rapport aux pneus gonflés à l’air. Parmi 31 paires de pneus, la perte moyenne de pneus gonflés à l’air était de 3,5 lb/po2 par rapport au réglage initial de 30 lb/po2. Les pneus gonflés à l’azote ont perdu en moyenne 2,2 lb/po2 par rapport au réglage initial.

Une amélioration de l’économie en carburant

L’agence de protection de l’environnement affirme que des pneus gonflés à l’azote peuvent réduire la consommation en essence. Cette réduction est évaluée à 0,3 % pour chaque baisse de pression de 1 lb/po2. Théoriquement, l’azote perd de la pression à un rythme plus lent que l’air, le pneu reste alors plus longtemps à la bonne pression. C’est la raison pour laquelle il y présenterait une meilleure économie en carburant.

Si vous êtes prévoyant, vous vérifiez sans doute la pression de vos pneus  une fois par mois au minimum. Heureusement, avec les pneus gonflés à l’azote, vous pourrez toujours compenser la différence avec de l’air normal. De cette façon, vous n’aurez pas besoin d’acheter de l’azote, qui plus est assez onéreux. Apparemment, cela peut invalider l’argument que l’azote permet de faire des économies en carburant. En outre, pour beaucoup de gens, ce type d’entretien est plus facile à dire qu’à faire.

Par ailleurs, les systèmes de surveillance de la pression des pneus font maintenant partie des normes sur les voitures. Un voyant lumineux est installé dans le véhicule pour que le conducteur puisse être alerté au cas où la pression des pneus ne serait pas bien équilibrée. Du nom de TPMS, les récentes voitures en sont presque toutes équipées. Et pourtant, une autre étude a révélé que seulement 57 % des véhicules équipés d’un TPMS avaient une bonne pression des pneus. C’est parce que la plupart de ces systèmes ne signalent que les problèmes rencontrés sur un des quatre pneus. Ces derniers ne prennent pas en compte l’équilibrage de pression de l’ensemble des quatre roues. Les pneus gonflés à l’azote nous épargneraient sans doute notre paresse, mais seulement à un certain prix.

Des températures de fonctionnement plus fraîches

Lorsque l’air est sous pression, l’humidité qu’il contient se condense en un liquide et s’accumule dans le réservoir d’air des stations-service. Lorsque vous ajoutez de l’air comprimé au pneu, un peu d’eau arrive dans celui-ci. Et pendant la conduite, à cause de la chaleur produite, l’eau se transforme en gaz, se dilate et augmente ainsi la pression des pneus. Comme l’azote est sec, il n’y a pas de vapeur d’eau qui pourrait occasionné une telle fluctuation de pression. Toutefois, ces hypothétiques fluctuations de température ne sont pas aussi importantes qu’on pourrait le croire. Une recherche a évalué les changements de température  avec l’air standard et l’azote. Les lignes du graphique étaient pratiquement superposées. En d’autres termes, le changement de température avec l’azote comparé à l’air est négligeable.

La prévention de l’altération des roues

Les partisans de l’utilisation de l’azote soutiennent que l’eau que pourrait contenir le pneu peut énormément altérer ce dernier. « Les jantes en alliage n’ont pas vraiment de problème s’ils contiennent de l’eau», a-t-il écrit. En réalité, les jantes actuelles sont en alliage qui forme une couche d’oxyde d’aluminium. Par la suite, cette croûte protège la jante contre la corrosion de l’eau. En vérité, les roues n’ont un problème que lorsque l’alliage d’aluminium entre en contact avec de l’acier. On peut citer pour exemple le clip à ressort en acier qui est utilisé pour les poids des roues. Celui-ci peut potentiellement altérer la jante. Par conséquent, ce problème est totalement indépendant du type de gaz utilisé au gonflage. Par ailleurs, « les roues en acier n’ont un problème que si la peinture est endommagée », a-t-il ajouté.

Les coûts d’entretien et la commodité

Outre les coûts du concessionnaire, il y a aussi des coûts d’entretien à prendre en compte si vous optez pour l’azote. Si vous avez besoin de gonfler les pneus avec plus d’azote, vous ne pouvez pas aller dans n’importe quelle station-service. Certes, vous pouvez utiliser de l’air standard si rien d’autre n’est disponible, mais cela diluerait l’azote présent dans les pneus.

L’azote est gratuit chez certains concessionnaires automobiles, mais ce sont des cas rares. Après enquête, le prix d’un plein d’azote varie de 6 à 9 € par pneu. En supposant que vous vérifiez vos pneus tous les mois, mais que vous ne pouvez pas profiter d’un service d’azote gratuit, vous pourriez dépenser quelques centaines de dollars par année en azote. Par comparaison, l’air est gratuit pour la plupart des stations-service, ou à moins de 2 € pour un plein des quatre pneus.

L’azote en vaut-il la peine ?

L’air que nous respirons est composé de 78 % d’azote, de 21 % d’oxygène et d’autres traces d’éléments. Pour obtenir les avantages souhaités pour les pneus, l’azote utilisé doit être pur à 93 % au minimum.

Il s’agit donc essentiellement d’ajouter 15 % d’azote supplémentaire et de se débarrasser d’autant d’oxygène que possible. En revanche, compte tenu du coût, de la commodité et des avantages de rendement, l’azote pourrait ne pas en valoir la peine. Une meilleure utilisation de votre argent serait d’acheter l’équipement TPMS et de vérifier vos pneus fréquemment. Pour faire court, une pression de gonflage correcte suffira à procurer la meilleure stabilité possible et assurera la longévité des pneus.

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!