Vague de chaleur : Comment protéger ses plantes ?

62

Tout comme chez les êtres humains, les temps chauds peuvent être trop difficiles à vivre chez les plantes. Même les espèces de plantes qui sont adaptées aux périodes chaudes sont hypersensibles aux changements brusques et drastiques. Heureusement que les plantes sont en général plus résistantes que vous ne le pensez. En mettant en place quelques mesures de protection, vous minimiser l’impact d’une vague de chaleur sur vos plantes. Pour vous accompagner dans ce sens-là, nous vous expliquerons dans cet article comment se manifestent les effets de la chaleur sur la plante. Par la suite, nous vous présenterons les mesures à prendre pour y faire face.

Que fait la chaleur aux plantes ?

En dépit de l’humidité adéquate du sol, il peut arriver qu’une vague de chaleur soit un risque important pour la limitation de la croissance et du développement des plantes. Dans les stades critiques de la croissance tels que les périodes de pollinisation et de floraison, certaines cultures sont extrêmement sensibles au stress causé par des vagues de chaleur. C’est ainsi qu’une augmentation brusque de la température pendant les premiers stades végétatifs de la plante peut être néfaste pour la croissante de ce dernier. En effet, le stress thermique causé par une vague de chaleur peut réduire la transpiration de la plante et l’efficacité de la photosynthèse. Cela a un impact négatif sur le développement des racines et par ricochet sur le rendement de la plante. Généralement, la baisse de la photosynthèse sous l’effet du stress thermique et hydrique est souvent due à : 

Lire également : Comment faire une épilation brésilienne?

  • Un ralentissement de la synthèse d’ATP (Adénosine Triphosphate) qui est une molécule responsable de la production de l’énergie chimique indispensable pour la régulation des réactions biochimiques des plantes ;
  • L’atténuation de l’action des enzymes intervenant dans la photosynthèse ;
  • Un abaissement du taux de CO2 pour les plantes cultivées en intérieur.

 Les résultats de nombreuses recherches ont prouvé qu’une augmentation des températures de l’air et du sol peut être la cause d’une baisse du taux de transport d’eau du sol vers le système racinaire et végétal. Cela peut avoir pour conséquence la réduction du taux de transpiration de la plante.  Même avec une humidité adéquate du sol, un stress thermique extrême peut entraîner une conductance stomatique (mécanisme qui permet de réguler la diffusion du CO2 et des pertes d’eau) de la plante.  Comme séquelle, cela entraîne une réduction du taux de transpiration de la plante. Par effet domino, la combinaison de toutes ces actions conduira à une baisse de la productivité et du rendement de la plante. Pour les plantes telles que le maïs et le soja, l’ampleur de la fermeture des stomates et de la réduction du taux de transpiration sont plus importantes lorsque le stress thermique est associé au vent. Associé au stress hydrique, une augmentation extrême de la température entraîne une augmentation de l’agglutination des racines. C’est ainsi qu’il diminue l’efficacité d’absorption d’eau par les plantes. 

Comment bien arroser ses plantes pendant une vague de chaleur ?

L’arrosage des plantes durant la période de canicule doit se faire d’une façon différente de celle de la période normale. En effet, la méthode d’arrosage adoptée au cours de cette période diffère en fonction du type de culture et du stade d’évolution de la plante.

A découvrir également : Quel forfait Mobile en 2021 ?

L’arrosage des plantes déjà bien établies

Bien que durant les périodes de vague de chaleur, certaines plantes n’ont pas nécessairement besoin d’eau, il faut tout de même noter que de nombreuses espèces flétrissent par manque d’eau. Dans ces conditions, les plantes adultes de ces espèces apprécient un arrosage profond et à plusieurs reprises par jour.  En effet, durant les périodes chaudes, il faut maintenir vos plantes en bon état en procédant à un arrosage profond et lent avant le lever du soleil. Pour ce faire, appliquez de l’eau sur toute la zone racinaire. Rassurez-vous que l’eau a atteint la ligne d’égouttement de la plante. Afin d’obtenir un résultat satisfaisant, vous devez utiliser un tuyau qui a un débit d’écoulement d’eau faible. Avec un pareil débit, il faut arroser vos plantes pendant 30 à 60 minutes. Même avec des grosses vagues de chaleur, en procédant ainsi, une à deux fois par semaine, cela permettra à vos plantes d’y faire face. 

L’arrosage des plantes en pot

Il faut noter que les plantes en pot s’assèchent plus rapidement que celles qui sont plantées à même le sol. De ce fait, durant la période de canicule, un arrosage profond d’une à deux fois par jour est nécessaire pour les maintenir dans un état normal. Au vu de la fragilité de ces plantes, lorsque vous avez connaissance de l’arrivée d’une vague de chaleur, il serait mieux pour leur protection de les déplacer dans une zone ombragée.

Arrosage d’une nouvelle plantation

Durant les périodes de vague de chaleur, vous devez prêter une attention particulière aux plantations nouvellement établies. En effet, à ce stade, les plantes ne sont pas complètement enracinées dans le sol. De ce fait, la vague de chaleur peut facilement entraîner leur dessèchement.  Ceci dit, pour leur épargner de ce fléau, il faut procéder à un arrosage en profondeur avec un tuyau qui s’écoule lentement. Arroser en profondeur suppose que vous devez arroser pendant longtemps pour permettre à l’eau de pénétrer en profondeur dans le sol. Ainsi, elle permettra aux racines de conduire une quantité importante d’eau aux plantes. Pour cela, vous avez besoin d’au moins 30 à 60 minutes d’arrosage et ceci 2 à 3 fois par semaine. Cela permettra à la plante de s’enraciner complètement. Ainsi, elle pourra facilement faire face à la chaleur. Une fois que les températures se normaliseront, vous adopterez un rythme d’arrosage normal. 

Comment protéger ses plantes du soleil ?

Avec l’arrivée des vagues de chaleur en été, de nombreuses plantes subissent les effets de la canicule qui peuvent parfois conduire à leur assèchement total. C’est ainsi que l’on peut constater leur impact sous différentes formes sur la plante : 

  • Feuilles fanées ;
  • Une maturation inégalée des fruits ;
  • Des tâches d’insolation sur certains fruits.

 Heureusement que nous avons pensé à vous accompagner dans ce sens-là. Pour ce faire, nous avons déniché pour vous les méthodes de protection les plus efficaces, les plus pratiques et les plus simples à mettre en place. 

Protéger vos plantes avec un tissu d’ombrage

 Étaler un tissu d’ombrage au-dessus de vos plantes constitue l’un des meilleurs moyens pour protéger ces derniers durant les périodes de vague de chaleur. Généralement, les tissus utilisés pour assurer cette protection sont fabriqués à partir du polyester tricoté. Conçu de cette façon, ce matériel permet de filtrer les rayons du soleil et fournit ainsi de l’ombre nécessaire pour garder les feuilles et les fruits des plantes fraîches.  Vous pouvez choisir un tissu d’ombrage en fonction du pourcentage de filtration de la lumière du soleil. Ainsi, en fonction du type de plante, vous pouvez opter d’utiliser un tissu qui bloque de 20 % à 90 % de la lumière du soleil. Toutefois, il faut éviter que votre toile de protection ne soit en contact direct avec la plante. Sinon cette dernière risque de se faire brûler par la chaleur retenue par la toile. Vous pouvez du tissu d’ombrage sur le site www.biogrowi.fr ou dans une jardinerie spécialisée.

Planter des plantes sous l’ombre des autres plantes pour les protéger   

Planter des plantes sous l’ombre d’autres plantes est une technique qui consiste à utiliser les plantes les plus résistantes aux vagues de chaleur pour protéger celles qui ne sont pas à même de supporter de forte chaleur Par exemple, vous pouvez protéger une plante, comme la laitue, de la chaleur en la plantant sous l’ombre des plantes comme le maïs, la tomate ou encore le haricot. Ceci est juste un exemple, donc vous pouvez imiter en prenant en compte le type de culture que vous avez à votre disposition.

Protéger ses plantes contre la chaleur avec la paille

 Contrairement à ce que peut croire un néophyte, la paille posée sous les pieds d’une plante la protège contre la chaleur en conservant de l’humidité. En effet, la paille posée sur le sol empêche la chaleur de se déplacer entre le sol et l’air. Ainsi, pour protéger votre plante de la chaleur avec la paille, vous pouvez après l’arrosage du matin poser de la paille sous ses pieds.  Une fois la soirée arrivée, vous l’enlevez pour permettre au sol de libérer la chaleur accumulée pendant la journée. Il faut noter que cette méthode est très efficace pour protéger les tubercules de pommes de terre contre la chaleur.

Éviter d’ajouter les fertilisants sur un sol sec

En appliquant l’engrais trop près de la plante ou sur un sol sec, il brûlera la plante. En effet, après la fertilisation, il faut arroser la plante pour permettre à l’engrais de se dissoudre et d’être absorbé par les racines de la plante. 

Arroser soigneusement ses plantes

Arroser les plantes très tôt avec la fraîcheur du matin leur permettront de faire face à la vague de chaleur qui peut l’affecter en journée. Il faut vous assurer d’avoir fait un arrosage assez profond et abondant afin de laisser suffisamment d’eau que la plante peut utiliser dans le sol. L’avantage d’un arrosage profond de la plante réside dans le fait qu’il permet à la plante de développer rapidement son système racinaire. Ce qui n’est pas le cas lorsque vous arrosez superficiellement et de façon régulière.  Même si avec une chaleur intense cette eau va s’évaporer, elle restera tout de même importante pour la plante. En effet, la vapeur d’eau qui se dégage du sol aura un effet rafraîchissant pour la plante.   

Pourquoi biner son sol est une bonne idée ?

Le binage est une action qui consiste à ameublir le sol en brisant les croûtes qui se sont formées superficiellement avec l’effet d’arrosage et de la pluie. Attention à ne pas confondre le binage au labourage. Le labourage consiste à labourer le sol de façon profonde. Contrairement au labourage qui est une technique plutôt controversée, le binage présente plutôt des effets positifs.  

  • En pratiquant le binage, vous rendez la terre plus perméable à l’air. Cela contribue à une meilleure santé de la couche superficielle du sol. Laquelle couche contient les micro-organismes utiles pour la croissance de la plante ;
  • Le binage protège également le sol contre les effets des vagues de chaleur. En effet, lorsque vous brisez les croûtes formées sur le sol en les binant, cela limite l’évaporation de l’humidité contenue dans le sol. De ce fait, vous n’avez plus besoin d’arroser le sol régulièrement ;
  • Le binage rend le sol plus perméable à l’eau. Lorsque le sol est perméable, vous n’avez plus besoin de l’arroser encore longtemps pour que les racines aient suffisamment d’eau à absorber.

 Pour profiter au mieux des effets du binage sur vos plantes, il faut, pendant la pratique, sarcler le sol légèrement tout en évitant d’aller en profondeur. En effet, la profondeur parfaite doit être de 2 cm. Cela évitera d’endommager les racines de vos plantes. Il est à noter que pour conserver le sol humide pendant longtemps afin d’atténuer l’effet de la chaleur sur les plantes, il faut après le bignade couvrir le sol avec de la paille. Ainsi, cela empêchera les mauvaises herbes de pousser et à la croûte de se former de nouveau. Comme outil de binage pour des petites surfaces, vous aurez besoin d’une binette. La binette est un matériel de jardinage constitué d’un manche et d’une lame sur laquelle s’emboîte la lame. Vous pouvez également utiliser une griffe à trois dents ou une serfouette pour effectuer votre binage. Pour les grandes surfaces, il vous faut utiliser une motobineuse pour pratiquer votre binage. Généralement, il est indiqué de pratiquer le binage au printemps, avant les semis, en été et à l’annonce des vagues de chaleur. De même, il faut le faire dès qu’une croûte se forme sur le sol. De ce qui précède, vous comprenez bien que pratiquer cette technique de culture vous aidera à garder le sol de votre jardin meublé, permet d’éviter la pourriture des racines, favorise la pénétration de l’eau dans le sol tout en réduisant l’évaporation.